ZINIO logo
EXPLOREMY LIBRARY
Health & Fitness
Pleine Vie MEMOIRE

Pleine Vie MEMOIRE No. 3

Pleine Vie Mémoire, l'entraîneur perso de mes neurones : Tous les trois mois, retrouvez votre nouveau magazine pour jouer et entraîner vos neurones.

Read More
Country:
France
Language:
French
Publisher:
Reworld Media Magazines
Frequency:
Quarterly
SUBSCRIBE
$29.45
4 Issues

in this issue

1 min.
secouez-moi ! secouez-moi !

Notre mémoire a besoin de s’entraîner pour se perfectionner mais faut-il pour autant apprendre par coeur? Pas forcément, mais cela peut faire plaisir comme à ce groupe de retraités qui se retrouve pour des séances de poésie (p. 18). Tentant non? Et les acteurs ou les chanteurs comment font-ils pour ne pas oublier leur texte? Ils vous donnent tous leurs trucs de pro (p. 30). Une bonne mémoire cela s’entretient aussi en consommant de super aliments et pour vous y aider nous vous proposons des petites recettes faciles et sympas (p. 62).Et amusez-vous surtout, votre mémoire adore ça, avec nos quatre séances d’entraînement aux thèmes d’actualité: Notre Dame, le tour de France, Napoléon… D’ailleurs L’empereur est-il né ou mort sur l’île d’Elbe? La mémoire, comme les livres qui restent longtemps enfermés dans…

1 min.
effacer les mauvais souvenirs, ce serait possible ?

Entre le moment où l’on réactive un souvenir et sa reconsolidation par un autre rappel, il existe une fenêtre pendant laquelle on peut le modifier. Cette possibilité découverte chez l’animal a donné l’idée à des chercheurs de tenter d’effacer des mauvais souvenirs chez des humains. Pour cela, ils ont fait apprendre une histoire en images avec des passages dramatiques à cinquante patients devant subir une gastroscopie (examen de l’estomac) ou une colonoscopie (examen du côlon) sous sédation profonde au propofol. Juste avant l’injection d'anesthésique, la moitié d’entre eux a été soumise à une réactivation du souvenir par des images et des questions. Puis, après l’intervention, tous ont été interrogés (reconsolidation) sur l’histoire, mais soit juste au réveil soit 24 heures après. Résultat : tous les volontaires se souvenaient de l’histoire mais…

1 min.
et si nous imitions les plantes pour nous soigner ?

Dans son dernier ouvrage paru en avril 2019, La Révolution des plantes (Albin Michel), le fondateur de la neurobiologie végétale, l’Italien Stefano Mancuso, explore les incroyables capacités des végétaux. Parmi elles, celle de mémoriser ! Bien que dénuée de cerveau, les plantes ont bien une mémoire, constate-t-il. Il l’a expérimenté sur la sensitive – ou mimosa pudique – qui ferme ses feuilles si on l’effleure. Le scientifique l’a soumise à un stimulus pour lui apprendre à les refermer face à un danger. La plante a retenu cette leçon pendant deux mois… Ce qui est impressionnant comparé aux insectes, dont la mémoire est d’un jour en moyenne ! Reste à comprendre où se stockent ces infos. Les milliards de cellules de leur « cerveau collectif » porteraient les mêmes récepteurs que…

1 min.
la mémoire des acteurs passée à l'irm

Pour comprendre ce qui se passe dans le cerveau des comédiens tandis qu’ils jouent des personnages dont ils adoptent les gestes, les émotions et comportements, des chercheurs ont soumis plusieurs d’entre eux à une IRM fonctionnelle. Tandis qu’ils étaient dans la machine, les comédiens devaient répondre à des questions hypothétiques sous différents points de vue : le leur, celui d’une personne qu’ils connaissaient bien, ou celui du personnage de Roméo ou de Juliette. Comparées aux réponses personnelles, celles faites en se mettant à la place d’un proche produisent une réduction globale de l’activité cérébrale et une désactivation de deux zones : l’une associée à la régulation des émotions (le cortex préfrontal ventromédian) et l’autre au maintien du sens de soi (le cortex préfrontal dorsomédian). En répondant en tant que héros…

1 min.
révolution dans l’imagerie du cerveau

Jusqu’à présent les scientifiques souhaitant étudier le cerveau devaient choisir entre deux maux : des images à très haute résolution mais montrant une zone cérébrale trop restreinte pour observer un circuit neuronal en entier (par microscopie électronique tridimensionnelle) ou une image entière du cerveau mais sans en voir les détails. Depuis avril 2019, grâce à ChroMS (chromatic multiphoton serial imaging)* ils n’ont plus à choisir. Cette technologie qui associe couleur, 3D et haute résolution a été mise au point par des chercheurs français du CNRS et de l’Inserm travaillant à l’École polytechnique et à l’Institut de la vision. Elle a déjà permis de reconstruire en 3D un cerveau de souris, avec une précision de l’échelle d’une cellule. L’objectif actuel des chercheurs est d’étudier le développement des circuits neuronaux à partir des…

1 min.
l’oubli, un véritable effort cérébral

Liés à l'émotionnel, les visages s'oublient moins facilement que les lieux. Nous nous plaignons souvent de ne pas parvenir à conserver une information suffisamment longtemps en tête pour la répercuter ensuite dans une conversation. Le fait de pouvoir mémoriser est difficile. Mais cela n’est rien, semble-t-il, comparé à la difficulté d’oublier un souvenir bien précis. Comment l’oubli se produit-il au niveau du fonctionnement cérébral ? Oublier demande-t-il un effort pour la mémoire plus important que de retenir? Pour tenter de répondre à ces questions, des chercheurs d’Austin et de Pennsylvanie ont réalisé une expérience publiée en mars dernier. Vingt-quatre volontaires ont participé à cette expérience. Ils ont été placés dans une machine IRM où leur ont été projetées des photos de visages et de lieux qu’ils devaient soit retenir, soit oublier. Un quart…