EXPLOREMY LIBRARY
Men's Lifestyle
The Good Life

The Good Life

Octobre-Novembre 2020

The Good Life, nouveau magazine d'Ideat Editions, est le premier magazine masculin hybride : news & lifestyle. The Good Life regarde le monde à 360°. Economie, lifestyle, art contemporain, architecture, musique, voyages, mode, décoration contemporaine… Pour comprendre ce qui se passe sur la planète et décrypter les tendances de fond économiques et sociétales.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
IDEAT EDITION
Frequency:
Bimonthly
Read More
SUBSCRIBE
$31.28
5 Issues

in this issue

3 min.
contributors

Loic Hecht THE GOOD MIND Avant de reprendre son indépendance, Loïc a été le rédacteur en chef de Snatch Magazine. Quand il ne se délecte pas de mèmes postcapitalistes absurdes sur Instagram, il explore les marges de notre monde et questionne les tiraillements intimes que nous causent les nouvelles technologies au quotidien. Le Syndrome de Palo Alto, son roman sur la Silicon Valley tant attendu, a été publié cette année aux Editions Léo Scheer. Alain Louyot THE GOOD PAPER Un premier journal, un « gratuit », à 7 ans, puis RMC et RTL, avant de devenir grand reporter au Point. Prix Albert Londres en 1985, il entre à L’Express, où il devient rédacteur en chef du service monde, puis prend la tête de L’Expansion, en 2005, comme directeur des rédactions. Il a fait paraître Les…

7 min.
rêver à nouveau?

Bonjour à tous, chers lecteurs, pour ce premier numéro conçu postconfinement ! Un numéro «presque» normal, «presque» aussi riche que ses homologues… Et pourtant, la «deuxième vague» de la pandémie chamboule encore la reprise économique. Une reprise perturbée dans les médias par un arrêt de la plupart des communications publicitaires des grandes marques de luxe. Plus de Chinois… plus de chocolat! Et presque plus d’étrangers depuis quelques mois en France, donc des ventes en baisse, insuffisamment compensées par la clientèle française. Les budgets publicitaires font triste mine, ils nous sont pourtant indispensables pour continuer notre activité et financer la qualité rédactionnelle de nos magazines. Il y a des choses plus graves? Certo, mais les conséquences du confinement brutal opéré en avril et en mai vont se payer très cher dans les…

4 min.
voiture électrique: un cercle vertueux se dessine-t-il ?

Contrairement à une idée véhiculée par certains décideurs politiques semblant découvrir aujourd’hui ses vertus, la voiture électrique ne date pas d’hier, mais plutôt… d’avant-hier. Il faut se souvenir, en effet, que les débuts mêmes de l’automobile ont été électriques puisqu’ils remontent à 1834, soit, grosso modo, une bonne trentaine d’années avant l’avènement du moteur à explosion et que c’est même une voiture électrique qui, la première, a battu le record du monde de vitesse: la Jamais Contente, du Belge Camille Jenatzy, franchissait pour la première fois de l’histoire la barre des 100 km/h en 1899. Pourtant, très vite, l’électricité appliquée à l’automobile allait céder le pas au pétrole, une source d’énergie plus facile à produire, raffiner, véhiculer et stocker, et donc moins chère. L’électricité allait dès lors entrer très tôt dans…

2 min.
the good visions

4 min.
art contemporain

Nice Niki, Yoko, Yayoi et les autres… Après avoir largement célébré les cadors de l’après-guerre que sont Klein, Raysse, César et Arman, le musée d’Art moderne et d’Art contemporain met en lumière les amazones de cette période historique et culturelle. Toute une génération d’artistes européennes, japonaises et nord-américaines, telles que Niki de Saint Phalle, Yayoi Kusama, Yoko Ono, Martha Rosler, Elaine Sturtevant ou Hannah Wilke, ont pris la main dans les années 60-70 et développé un art offensif que l’accrochage rend avec brio. L’exposition inclut également les figures fantasmées de la bande dessinée et les stars de cinéma qui ont dynamité les imaginaires de l’époque. Ainsi, Brigitte Bardot, Jane Fonda, Jodelle ou Barbarella mettent, elles aussi, le feu aux cimaises. She-Bam Pow Pop Wizz! Les Amazones du pop, Mamac, du 3 octobre au…

4 min.
photo

Paris Paysages élargis A la fin des années 1940, en Tchécoslovaquie, Josef Koudelka, enfant, tombe en arrêt devant une image panoramique du Vésuve accrochée chez son grand-père. Ce paysage élargi lui insuffle le sentiment d’un espace ouvert source d’exotisme et d’aventure. Ce format longitudinal deviendra le sien. Pendant près de trente ans, Josef Koudelka a sillonné 200 sites archéologiques du pourtour méditerranéen et produit des centaines de panoramiques en noir et blanc qui restituent le caractère fragmentaire et bouleversé des ruines tout en suggérant l’échappée vers un espace libre et sans frontière. La Bibliothèque nationale de France présente plus d’une centaine de tirages de ces paysages saisis en France, en Syrie, au Maroc, en Sicile, en Grèce ou en Turquie. Koudelka. Ruines, Bibliothèque nationale de France, jusqu’au 13 décembre. www.bnf.fr Milan Fictions sous cadres Paolo Ventura…