ZINIO logo
EXPLOREMY LIBRARY
The Good Life

The Good Life Mai 2020

The Good Life, nouveau magazine d'Ideat Editions, est le premier magazine masculin hybride : news & lifestyle. The Good Life regarde le monde à 360°. Economie, lifestyle, art contemporain, architecture, musique, voyages, mode, décoration contemporaine… Pour comprendre ce qui se passe sur la planète et décrypter les tendances de fond économiques et sociétales.

Read More
Country:
France
Language:
French
Publisher:
IDEAT EDITION
Frequency:
Bimonthly
$5.80
$23.17
5 Issues

in this issue

2 min
chiffres clés

• Population : en 2019, la population de Londres a atteint 8,9 M d’habitants, dépassant le record établi en 1939 (8,8 M, soit à l’époque la première métropole mondiale, à égalité avec New York). A partir de 1940, le nombre d’habitants diminue, et la ville n’en comptait que 6,5 M en 1985. Depuis, la croissance de la capitale s’est accompagnée d’une immigration massive, au point qu’aujourd’hui 40% des Londoniens sont nés à l’étranger. • Economie : le PNB de Londres (500 Mds £ en 2019) atteint le quart de celui du Royaume-Uni. 4,75 M de Londoniens ont un emploi, le taux de chômage n’étant que de 4,1%. La richesse produite par heure travaillée dépasse de 31% la moyenne britannique, et le revenu annuel par tête atteint 27 825 £ (moyenne nationale…

3 min
nina tolstrup et jack mama

Partenaires dans la vie comme dans le travail, Nina Tolstrup et Jack Mama sont œ l’origine de Studio Mama, une société de design et un studio de création basé œ Londres. Leur maison, située dans un ancien bâtiment industriel de Shoreditch, œ Londres, est un espace très original que le couple a entièrement (re)pensé. Alors que le bâtiment est réparti sur trois étages, la maison que Nina et Jack partagent avec leurs deux enfants, Otto, 20 ans, et Lula, 17 ans, occupe les deux derniers étages ; l’étage inférieur est un appartement destiné œ la location. Murs en verre et portes coulissantes « La conception de l’espace a toujours été délibérément fluide et ouverte, explique Nina. Et bien sûr, au fil des années, cela a changé selon nos besoins. » Quand les…

1 min
une première faite pour durer!

Essentiellement connu pour ses collaborations dans le secteur automobile, Pininfarina n’en est pourtant pas à son premier coup d’essai en matière de motonautisme. Les modèles conçus jusqu’à aujourd’hui par le cabinet italien se comptent toutefois au compte-gouttes… Citons notamment l’Azimut 65, mis à l’eau au milieu des années 90, et, dans les années 2000, le Magnum 80, le Primatist G46 ou encore une série limitée du Pershing 88. Avec le chantier Princess Yachts, Pininfarina change clairement son fusil d’épaule puisque, outre la R35, le cabinet a été chargé de la conception des nouvelles V55 et Y85, mais également de la spectaculaire X95. Ce yacht de 29 mètres se caractérisera notamment par des intérieurs totalement décloisonnés lui offrant de très grands volumes.…

8 min
et en même temps…

Incroyable ! Comment pouvait-on imaginer que le coronavirus pourrait débarquer en Europe avec autant de violence? Les Chinois nous avaient pourtant habitués à exporter, de temps en temps, quelques maladies nouvelles et mutantes dont ils ont le secret (SRAS, grippe aviaire), qui ont déjà tué des dizaines de milliers de personnes, y compris en Europe. Mais là, c’est un véritable tsunami. Nous sommes dépassés et impuissants devant la hauteur de la vague… Le pire, c’est que les Chinois sont en train d’en venir à bout après trois mois de confinement absolu et de mesures drastiques, que nous avons été les premiers à railler sous l’angle «évidemment c’est plus facile à faire dans un pays totalitaire», et je vous passe les réflexions du café du commerce du genre «de toute façon, des…

4 min
designers phares

« Cool Britannia »… Michael Anastassiades Luminaires poétiques (1) Chypriote basé à Londres, où il étudie l’ingénierie puis le design au Royal College of Art (RCA), Michael Anastassiades est élu designer de l’année 2020 par Maison & Objet. Conçus tels des mobiles aux géométries épurées, ses luminaires minimalistes dessinent des chorégraphies poétiques dans l’espace, qu’ils soient allumés ou éteints, comme au Soho House de New York. A côté de ses propres éditions limitées, il a créé des lampes pour Flos (Arrangements, Copycat), une bibliothèque pour B&B Italia ou Coedition, des sièges pour Herman Miller ou Thonet. Barber & Osgerby Sur tous les fronts En 1998, leur table Loop, produite par Isokon, a clignoté sur le radar de Giulio Cappellini qui en a édité la version bureau, tandis qu’une autre de leurs tables, Zero-In, était l’une des…

2 min
3 questions à jérémie rosselli

TGL : Vous avez dépassé le million de clients en France. Qui sont-ils? Jérémie Rosselli : La France est un marché important démographiquement, avec un réseau bancaire traditionnel qui n’a pas évolué depuis vingt ans, alors que le mobile fait totalement partie de notre vie quotidienne aujourd’hui. Nous avons d’abord intéressé les jeunes dans les métropoles, mais, au rythme actuel de 2 000 à 3 000 nouveaux clients par jour, nous attirons sur tout le territoire et tous les âges: nous avons 38% de clients de plus de 35 ans. Souvent, ils commencent par nous essayer, puis adoptent N26 comme leur banque du quotidien. TGL : Que viennent-ils chercher chez vous ? J. R.: De la transparence et de l’innovation. Il n’y a pas de frais cachés chez nous: carte de crédit gratuite,…