時尚
L'Officiel Paris

L'Officiel Paris No.1035

L’Officiel Paris, un magazine mensuel qui sublime la mode, le luxe et la beauté. Plus ancien féminin français, il a fêté en octobre 2011 ses 90 ans (numéro disponible dans la page "anciens numéros"), et continue de refléter l’esprit du moment. Découvreur de talents, dénicheur des tendances d’aujourd’hui et de demain, l’Officiel Paris est le meilleur allié d’une femme active et moderne. L'Officiel Paris, l’Art du Style.

國家/地區:
France
語言:
French
出版商:
Les Editions Jalou
頻率:
Monthly
閱讀更多
優惠 Obtenez 2 ans pour le prix d'un
訂閱
$903.53
20 期號

本期

1 最少
édito

En écrivant “L’art est beau quand la main, la tête et le cœur travaillent ensemble”, l’Anglais John Ruskin, artiste, penseur mais aussi philanthrope de l’ère victorienne, parlait sans doute d’expérience. Dans ce numéro se succèdent quatre femmes artistes, aussi douées que conscientes de cette société moderne aliénante qu’elles essaient d’analyser dans ses failles: la New-Yorkaise d’adoption Chloe Wise, la Chinoise Cao Fei, la Française Morgane Tschiember et la Sud-Africaine Tony Gum. Côté mode, les stratégies du luxe se concentrent aujourd’hui, entre générosité et responsabilité, sur les problèmes de notre époque: des droits des femmes (et des mères) à la protection des éléphants en Afrique en passant par des transformations dans leur domaine avec une mode durable, écologique et traçable. On espère assister ici aux prémices d’une révolution nécessaire.…

1 最少
l’officiel contributeurs

KATIE McCURDY Photographe Ses clichés de Sadie Sink et de Chloe Wise sur nos couvertures le prouvent: Katie McCurdy envisage la photographie comme une introspection. Authentiques et intimistes, ses collaborations avec le Wall Street Journal Magazine, i-D, Teen Vogue ou encore W ne dérogent jamais à sa règle. L’Américaine partage son temps entre New York et Los Angeles, où elle aime à cultiver son esthétique épurée. YALE BRESLIN Journaliste Canadien d’origine, New-Yorkais d’adoption, l’électron libre Yale Breslin décrypte la mode depuis la Grosse Pomme. T The New York Times, Style Magazine, Wonderland…, sa dense liste de publications va du mastodonte digital au magazine de niche, de Elle.com à l’édition américaine de L’Officiel. Il a brossé le portrait de la portraitiste pop Chloe Wise. CARMEN TRIANA Photographe Cette Colombienne de 26 ans interroge la vulnérabilité de l’humain et sa…

1 最少
pourvu que ça dure

“Sustainable Thinking”, qui a ouvert ses portes au Musée Salvatore Ferragamo à Florence, met en avant toutes les actions de la maison dédiées au développement durable, depuis l’esprit pionnier de son fondateur qui a utilisé dès les années 1920 des matériaux naturels recyclés et innovants (comme le chanvre, la cellophane et la peau de poisson) pour ses premières créations, jusqu’à l’expérimentation plus récente de matériaux et techniques respectant l’environnement. L’exposition propose une vision artistique de la question du développement durable, considérée comme “le développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire leurs propres besoins” (Rapport Brundtland de l’Onu, 1987). “Sustainable Thinking” incite donc à la réflexion sur l’enjeu crucial de “l’environnementalisme”, en utilisant le langage de la mode, de l’art et des matériaux.…

1 最少
that’s amore

Dans la lignée des #FFseries inaugurées l’année dernière avec les lancements des collections capsules “FF Reloaded” et “Fendi Mania” (avec le logo créé par l’artiste instagrameur @hey_reilly), la maison romaine continue sur sa lancée avec la nouvelle collection “Fendi Roma Amor” et l’intervention de l’artiste graffeur Pref. Soit la rencontre entre le savoir-faire de la marque italienne et les codes du streetwear revisités sur fond de sportswear. Dans la collection femme, le logo iconique FF se pose autant sur un bombers qu’une robe asymétrique ou sur la collection denim, le tout coloré de fluo, le second signe distinctif de la capsule. Même attitude pour les accessoires, parmi lesquels on retrouve des variantes du “Peekaboo”, du “Baguette” et du “Mon trésor”, tous gravés du FF et agrémentés de finitions ultra-colorées. Quant aux collections…

1 最少
going green

À défaut de respecter totalement les intérêts de la nature, la mode en porte déjà la couleur. Réputé peu seyant, ingrat même, le vert affole les compteurs à l’approche de l’automne: les néoclassiques Givenchy ou Nina Ricci y cèdent; les maximalistes Marc Jacobs (en photo) et Molly Goddard aussi et la rue ne rate pas le coche… Parce que s’habiller vert, c’est hisser haut l’organique face à l’artifice. Ladite couleur puise ses racines dans la nature, ainsi les tailleurs faussement bourgeois de Burberry par Riccardo Tisci évoquent l’herbe de Hyde Park tandis que les robes-chemises d’Emilia Wickstead ont le pigment d’olives fraîchement cueillies. Les tricots de Louise Trotter, débarquée cette saison chez Lacoste, en appellent eux à la cime des forêts d’épineux. L’histoire retiendra aussi, au-delà du style AS Saint-Étienne…

1 最少
le “mystic” de givenchy

Le fermoir 2G Dévoilé à l’occasion de la précollection automne 2019 et vu également sur le défilé automne-hiver 2019/20, le sac “Mystic”, imaginé par la directrice artistique Clare Waight Keller, fait référence à l’objet d’un secret bien gardé. Il se caractérise par son fermoir doré satiné à demi caché. La directrice artistique qui a souhaité un sac de tous les jours qui allie attitude chic et grand volume souple, a beaucoup travaillé autour du fermoir 2G, la nouvelle identité de la maison que l’on retrouve aussi sur le “GV3”, le “Pocket”, le “Charm” et l’“Eden”. Inspiration couture Élégant, sculptural, fonctionnel, léger et généreux, il est inspiré, avec son allure structurée, des silhouettes de haute couture dessinées par Clare Waight Keller. De nombreux détails dénotent le savoir-faire exceptionnel: doublure en suède, surpiqûres réalisées à…