EXPLOREMY LIBRARY
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
EXPLOREMY LIBRARY
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / News & Politics
Afrique MagazineAfrique Magazine

Afrique Magazine

March 2019

Afrique Magazine, le mensuel francophone international.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
AM International SAS
Read Morekeyboard_arrow_down
BUY ISSUE
R62,31
SUBSCRIBE
R608,64
10 Issues

IN THIS ISSUE

access_time3 min.
cap à l’est

C’est devenu un débat permanent à la fois rationnel et irrationnel: le poids de la Chine en Afrique. En quelques années, l’empire du Milieu s’est imposé comme le premier partenaire du continent africain. Dans le domaine particulièrement crucial des infrastructures, la Chine est devenue le principal bailleur bilatéral, avec un montant qui excède les financements combinés de la Banque africaine de développement (BAD), de l’Union européenne, de la Société financière internationale (IFC), de la Banque mondiale et du G8! Il y a évidemment la dette, importante, mais aussi l’investissement direct extérieur (IDE). L’IDE chinois en Afrique s’élèverait à près de 300 milliards de dollars entre 2005 et 2018, selon le groupe de réflexion American Enterprise Institute (AEI). Et puis il y a ce méga-grand plan des nouvelles routes de…

access_time5 min.
le dormeur à gages de tahar ben jelloun

(F. MANTOUANI/GALLIMARD) « J’AI TUÉ MA MÈRE. Un oreiller sur le visage. J’ai appuyé un peu. Elle n’a même pas gigoté. Elle a cessé de respirer. C’est tout. Ensuite j’ai dormi, longtemps, profondément. » Commencer un roman par une telle attaque est un pari risqué. Pas pour Tahar Ben Jelloun, 74 ans, qui n’a cessé de construire une œuvre multiforme et propose ici un texte très différent de tout ce qu’il a écrit jusqu’à présent. L’histoire ? Un scénariste de Tanger, grand insomniaque, découvre que pour pouvoir enfin bien dormir il lui faut tuer quelqu’un.Sa mère est sa première victime. Hélas, avec le temps, l’effet s’estompe. Il doit récidiver. Plus sa victime est une personne importante, plus il dort. Et c’est l’escalade. On découvre alors que sa femme, qu’il déteste,…

access_time4 min.
une zone franchement drôle

« JUSQU’ICI TOUT VA BIEN », (France) de Mohamed Hamidi. Avec Gilles Lellouche, Malik Bentalha, Sabrina Ouazani. (DR) FORT DU SUCCÈS de La Vache (plus d’un million d’entrées en France en 2016), le réalisateur franco-algérien joue de nouveau sur l’opposition des contraires: après le bled et la France, c’est Paris et sa banlieue. L’histoire d’une entreprise de communication qui a longtemps profité des avantages fiscaux qu’offre une zone franche, La Courneuve, en y installant… une simple boîte aux lettres. Sommé par les services des impôts d’y emménager vraiment sous peine de devoir rembourser plusieurs millions, Fred, le bouillant dirigeant de cette petite société (excellent Gilles Lellouche), emmène ses salariés de l’autre côté du périphérique. Ils y découvrent les voitures brûlées (le tournage a eu lieu avant les gilets…

access_time4 min.
muthoni drummer queen girl power!

« JE REPRÉSENTE une femme africaine puissante. J’ai inventé (et continue d’inventer) une vie sur des chemins artistiques moins fréquentés. Je pense que j’aide les gens à imaginer leur propre grandeur. J’aime ça. » Mesdames et messieurs, bienvenue dans l’univers haut en couleur de Muthoni Ndonga, la musicienne la plus enthousiasmante du Kenya d’aujourd’hui. Son audace verbale est au diapason de sa musique, féministe, secouée de rythmes intransigeants et de mélodies sensationnelles. En effet, son nouvel album, She, brosse le portrait de battantes. « Kenyan Message » donne la parole à une doctoresse engagée, « Million Voice » nous plonge dans la peau d’une réfugiée somalienne, « Caged Bird » rend hommage à son écrivaine de prédilection, Maya Angelou… Elle, Muthoni, domine le terrain avec son flow tour à…

access_time5 min.
agenda

exposition CAP SUR LE ZIMBABWE Des ARTISTES PEINTRES redessinent et interrogent l’actualité de leur pays. Place aux jeunes artistes, tels Janet Siringwani-Nyabeze (à g.) et Troy Makasa (à dr.). VINGT-NEUF ARTISTES DU ZIMBABWE ont interrogé pendant sept mois la vie quotidienne de leur pays, mais aussi leur société à travers la peinture, sur le thème «peindre à la fin d’une époque». Five Bhobh (à prononcer «five bob»), c’est le tarif à payer qu’annoncent les chauffeurs de kombi (minibus) au Zimbabwe, une fois les passagers entassés à l’intérieur. C’est aussi le nom donné à cette exposition, où chaque artiste s’est glissé dans la peau d’un passager au cœur de cet engin-nation, pour dépeindre les multiples questionnements que soulève une période de grande peur. Les œuvres…

access_time2 min.
oui ou non?

On connaît, très spécifiquement en Afrique centrale, le syndrome de la porte fermée et la lueur de bonheur qu’on lit dans la pupille du portier observant avec délice la file d’attente qui s’est formée devant telle administration, telle ambassade, tel grand magasin ou tel stade. Un grand classique : la porte à double battant ouverte à moitié pour que les gens s’écrasent les uns contre les autres en la franchissant, ou celle qui se ferme quinze minutes avant l’horaire prévu, claquée pile au nez d’une pauvre retardataire qui croyait (à juste titre) être dans les temps. Le maître de la porte, héritier d’une once de pouvoir ponctuel, petit havre de plaisir dans son quotidien bien terne, en use et en abuse. Normal. Il a l’immense pouvoir de dire non.…

SPECIAL ISSUES

RECENT ISSUES

help