ZINIO logo
EXPLOREMY LIBRARY
Home & Garden
Côté Sud

Côté Sud No. 165

D'une bastide provençale à un riad marocain, d'une ballade en Amérique à un savoir-faire italien, Maisons Côté Sud vous ouvre les portes d'un art de vivre ensoleillé et enchanteur.

Read More
Country:
France
Language:
French
Publisher:
Cote Maison SAS
Frequency:
Bimonthly
SPECIAL: Économisez 30% sur votre abonnement!
BUY ISSUE
R 101,80
SUBSCRIBE
R 518,63R 363,04
6 Issues

in this issue

2 min.
édito

Nourriture, nature, agriculture, tout repenser pour mieux s’alimenter. L’écologie et sa myriade de points d’interrogation ont entamé une marche forcée vers un avenir à réinventer. Le militantisme n’est plus l’apanage des politiques ou des penseurs d’un jour, l’engagement se retrouve dans une philosophie de vie et ce, jusque dans l’assiette. Consommer moins, dépenser mieux. Éviter le gâchis, cesser le gaspillage. Se nourrir de produits de saison, manger local. Respecter la nature, protéger la vie. Assainir la qualité de l’air, préserver la terre, nettoyer la mer… Notre voix intérieure rejoint la conscience collective, et c’est tant mieux. «Manger est un acte citoyen», soutient Alain Ducasse dans son dernier livre. Il en appelle, de toute son expérience culinaire, à une Déclaration universelle de la gastronomie humaniste. À la logique implacable de l’agro-industrie,…

3 min.
ibiza l’esprit toujours libre

L’île, la blanche, n’est pas née dans les années 1960 et n’a disparu après. Occulté par la flamboyance du clubbing au son électro, son art de vivre marginal résonne à l’unisson des envies d’ailleurs, de simplicité, d’authenticité. Ce n’est pas un hasard si les éditions Assouline, toujours à la pointe des courants traversant le monde de la création, lancent un livre au titre emblématique, Ibiza Bohemia. Prosper Assouline explique: «On devient de plus en plus encadré, les hôtels sont de plus en plus propres, nous avons envie maintenant de cette forme de liberté, de choses colorées, de légèreté…» Toutes les images de ce livre pourraient dater de 1970 mais elles sont d’aujourd’hui. Sans remonter dans le passé de l’île, les vagues successives de migration d’artistes de tous horizons expliquent la…

5 min.
s’inspirer, respirer…

© LIONEL TAIEB. ADALBERTO LIBERA AND CURZIO MALAPARTE, CASA MALAPARTE, 1942, PINTA MASSULLO, CAPRI, ITALIE. UNIMEDIA IMAGES / REX / SHUTTERSTOCK. FRANK LLOYD WRIGHT, MAISON SUR LA CASCADE, 1939, MILL RUN, PA, USA. IAN G DAGNALL / ALAMY STOCK. © ETTORE SOTTSASS, LINGAM, 1999-2000. ÉDITION GALERIE MOURMANS, MAASTRICHT (PAYS-BAS). PHOTO J. BERNARD. SDP. © STÉPHANIE SMARIN, INSTALLATION, ATELIER SMARIN. HERVÉ HÔTE. CAMILLE MOIRENC. SDP.…

2 min.
vent d’afrique

© MUSÉE D’ART MODERNE, CENTRE GEORGES POMPIDOU.…

5 min.
l’éclat pour étendard

Paris Héritage croisé. En treize siècles d’échanges, les peuples arabo-musulmans et subsahariens ont tissé des liens étroits, croisant les richesses du Maghreb et du Moyen-Orient. De Dakar à Zanzibar, de Tombouctou à Harar, archéologie, architecture, art contemporain, les œuvres multidisciplinaires foisonnent via leur transmission par le commerce, l’influence des lettrés, les cultes et rituels, les objets et formes magnifiés par les orfèvres, tisserands... Une culture d’où émergent une leçon de mode en boubous colorés, les pleins et déliés calligraphiés par le peintre et graveur algérien Rachid Koraïchi, les bibliothèques du désert ou Manu Dibango le temps d’un concert. Une Afrique qui décoiffe ! « Trésors de l’Islam en Afrique -, jusqu’au 30 juillet. IMA. 1, rue des Fossés-Saint-Bernard, 75005. Tél. 01 40 51 38 38 et imarabe.org Céret Les « dialogues » d’Alain…

2 min.
picasso-picault la terre de l’amitié

Imaginez l’époque! En cette après-guerre, Cocteau, Prévert, Léger, Montand et Signoret savourent entre terre et mer, la décontraction d’une nouvelle joie de vivre. Roger Picault est des leurs. Il y a des déjeuners à La Colombe d’Or de Saint-Paul-de-Vence, des fleurs à profusion cultivées dans les champs de Grasse. De l’or en goulées sous les oliviers et Vallauris, où s’active une jeune génération de potiers. Deux ateliers mitoyens, chemin du Fournas, vont rapprocher Picasso et Picault, après une poignée de main échangée dans un bar de Golfe-Juan en 1946. Dans l’ombre des photos, albums et notes, Anne Aureillan, fille du tourneur, déroule les souvenirs d’un village qui a fait de la poterie culinaire une tradition renommée, grâce à la dynastie Massier, mais aussi à ces artisans poussés par un vent…