ZINIO logo
EXPLOREMY LIBRARY
Home & Garden
Côté Sud

Côté Sud Octobre - Novembre 2016

D'une bastide provençale à un riad marocain, d'une ballade en Amérique à un savoir-faire italien, Maisons Côté Sud vous ouvre les portes d'un art de vivre ensoleillé et enchanteur.

Read More
Country:
France
Language:
French
Publisher:
Cote Maison SAS
Frequency:
Bimonthly
SPECIAL: Économisez 30% sur votre abonnement!
BUY ISSUE
R 99,03
SUBSCRIBE
R 504,52R 353,16
6 Issues

in this issue

2 min.
edito

MARSEILLE, TERRE MÈRE Cent onze quartiers à découvrir et tant de chemins de traverse, Marseille est un infini voyage… On croit tout savoir d’elle à force de l’avoir arpentée, éprouvée, mais elle a tant encore à donner et, nous, à faire avec elle ! Savoir d’où l’on vient, se sentir latin, méditerranéen, provençal, phocéen… Envie d’ailleurs, mais refuser de partir. Ou partir pour revenir et mieux s’ancrer… Marseille se garde et s’offre, c’est son paradoxe. Le grand Mucem, musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée le sait bien, lui qui déploie nos histoires, raconte les exils, le noir, mais aussi tous les bleus. Alors, pour une fois, arrivons par la mer et laissons-nous porter. « Quand la rade vous ouvre les bras, alors, alors seulement, on découvre le sens,…

3 min.
retour à la terre

Mouler, façonner de ses mains la pâte argileuse répond à une envie de retour à la terre et à la nature. Anna Westerlund est diplômée de l’école d’art Ar.Co de Lisbonne. Ses études terminées, elle a fréquenté plusieurs ateliers, désireuse de concilier gravure, joaillerie et dessin. C’est au Centre international d’art céramique de Florence, que l’argile s’est révélée à l’artiste. Après cette parenthèse italienne, elle s’installe près de Lisbonne et invente un atelier dans le sous-sol de sa maison. «L’essentiel c’est la terre brute », explique Anna qui travaille la terre à la main ou au tour. Pour accompagner les formes, elle fait appel essentiellement au blanc, mais aussi à la couleur. Deux directions croisées qui entrent en résonance. Le blanc nordique, autour de formes épurées, minimalistes, qui marque l’influence…

5 min.
moments choisis

Maisons-tableaux Pourquoi? Comment? L’homme est un sujet inépuisable pour Hans Silvester. Photographe humaniste, il arpente le monde avec l’œil d’un anthropologue. Dans un territoire du Sud éthiopien, il a partagé la vie des Bench. Une ethnie agropastorale qui vit dans des huttes de bois décorées par les femmes. Elles réalisent de leurs mains des fresques au graphisme étonnant comme un «arc en terre». M. D. Bench d’Hans Silvester, Actes Sud. Univers monumental. L’artiste raconte qu’il souhaite apprendre chaque jour un peu plus. Ça n’est pas étonnant, lorsque l’on observe l’immensité de sa production. Il cherche, il explore et il trouve… Depuis soixante-cinq ans, le Colombien Fernando Botero traque l’exception et l’excellence. 3000 peintures, près de 200 sculptures, au moins 12000 dessins en attestent. L’art de Botero invite au monumental. Cette bible reliée main,…

5 min.
nos cimaises d’automne

Paris IDENTITÉ MEXICAINE Étroitement connecté aux avant-gardes internationales, étonnamment singulier, l’art mexicain s’expose enfin en France, des prémices de la Révolution jusqu’au milieu du XX siècle, rythmé par les interventions d’artistes contemporains. Ancré dans la tradition et l’imaginaire collectif sous l’impulsion de l’écrivain José Vasconcelos, il se verra bousculé par le symbolisme de Zarraga ou l’esthétisme poussé de Diego Rivera. Peu après le conflit armé, le muralisme et le graphisme impliquent David Alfaro Siqueiros et José Clemente Orozco, mais aussi les femmes (Frida Kahlo, Lola Alvarez Bravo) sur la scène artistique. La modernité trouve sa place, offre des alternatives aux idéologies. Depuis, cet art qui résonne aujourd’hui jusqu’aux États-Unis, a défié New York, Détroit ou Los Angeles et inversement, ouvrant de nouveaux horizons et échanges sur le territoire mexicain. Jusqu’au 23 janvier…

2 min.
la méditerranée de a à z…

A comme Ancre, Anis, B comme Biodiversité, C comme Camus, Céramique, D comme Désert, E comme Eau, V comme Vent ou Vigne, la liste est sans fin… Et l’ouvrage d’énumérer tout ce qui touche à cette Méditerranée de fantasmes et de légendes, de guerre et de paix, de filiations et de fractures réitérées, de beauté et de périls. Dans les coulisses de cette formidable entreprise éditoriale, 40 personnalités scientifiques, 169 auteurs, 2 langues de publication (français et arabe), 1900 références bibliographiques, 920 mots-clés, des cartes, rythment sans jamais nous lasser 1696 pages argumentées, documentées, véritable vivier de culture. Comme un état des lieux des connaissances actuelles et des réflexions en construction. La diversité d’échelles, de temps, de sensibilités et regards en fait toute la richesse. Pour que le lecteur, au…

3 min.
dan bessoudo au sommet

Le voyage immobile de Dan a commencé ici, il y a douze ans. De retour dans son Sud natal après une formation à l’Institut Paul Bocuse d’Écully et un apprentissage auprès des plus grands de la Suisse à Paris, Moscou et Stockholm – quatre années à l’Operakällaren qui ont marqué son sens de l’esthétisme et du goût – le chef s’enracine en 2004 dans le village de Ventabren près d’Aix. Il y ouvre sa « table », intime, terrienne, ancrée entre les pierres. Il y décroche sa première étoile et y continue son travail minutieux autour du produit qu’il ne cesse de magnifier en l’allégeant, le déclinant avec toujours plus de créativité. Un geste d’artiste, maîtrisé et aérien qui prend aujourd’hui tout son sens dans ce nouvel espace d’expression. Un travail…