ZINIO logo
EXPLOREMY LIBRARY
Fashion
ELLE France

ELLE France No. 3908

Depuis plus de soixante ans, chaque semaine, dans ELLE, les femmes s’informent sur l’actualité, les tendances, la mode, la beauté. ELLE est un magazine hebdomadaire qui a le souci de soi et des autres. C’est un magazine féminin où toutes les générations de femmes se retrouvent.

Read More
Country:
France
Language:
French
Publisher:
CMI Publishing
Frequency:
Weekly
BUY ISSUE
R 40,27
SUBSCRIBE
R 704,11
52 Issues

in this issue

4 min.
pour tout l’art du monde

Je ne suis qu’une actrice et je ne suis pas plus légitime que d’autres pour prendre la parole, mais je ne le suis pas moins quand la rédaction de ELLE me demande de tirer les cartes du tarot de la culture, celle des artistes en panne d’essentiel. C’est vrai, notre réservoir se vide chaque jour un peu plus. Mercredi 28 octobre, intérieur nuit. Sonnée, j’éteins la télévision, j’ai l’impression d’avoir reçu un coup de boule. Plus de vingt minutes d’intervention et le président de la République n’a pas prononcé une seule fois le mot « culture »... mais peut-être que ce n’est pas le sujet, comme on le serine aux artistes dans les médias et sur les réseaux sociaux depuis l’acte 1 du confinement. Oui, peut-être d’ailleurs n’estce déjà plus un sujet. On…

8 min.
la vie malgré tout

Deux soleils ouvrent la porte de l’endroit où ils ont grandi, un loft proche de la Bastille, qu’ils n’ont pas quitté après le drame du 13 novembre 2015. Deux soleils au sourire étincelant… mais deux soleils méfiants : « Nous ne voulons pas témoigner en tant que victimes, on n’en peut plus du regard apitoyé des gens. » Si Melissa et Diego de Bourgies, 20 et 17 ans, qui refusent les interviews, ont accepté de parler à ELLE, c’est surtout en mémoire de leur mère, Véronique, tombée sous les balles des terroristes au restaurant La Belle Équipe, dont le beau visage est partout affiché dans l’appartement. Et pour cause : elle était le modèle préféré de leur père, le photographe Stéphane de Bourgies, qui depuis cinq ans fait de son…

3 min.
dans la téte du terrorisme

ELLE. Dans votre récit, le terrorisme se raconte à la première personne. Pourquoi avoir choisi cette forme singulière ? MARC TRÉVIDIC. L’approche m’a intéressé. Que pense le terrorisme de ce qui est fait en son nom ? Cela permet de voir ce qu’il a dans le ventre. En particulier sa manière de se servir de son ennemi. Le pousser à surréagir pour le contraindre à faire n’importe quoi. ELLE. Quelles sont, d’après vous, les ambiguïtés de sa définition en France ? M.T. On l’a défini en 1986 comme le summum de la criminalité organisée dans un contexte de terrorisme d’État : une entreprise individuelle et collective ayant pour but de troubler gravement l’ordre public. À l’époque, on était confronté à quelque chose de très organisé. Or, aujourd’hui, il faut se dépatouiller…

3 min.
son nom est lynch, lashana lynch

UNE VRAIE RÉVOLUTION La rumeur avait déjà filtré en avril 2019. Début novembre, c’est le magazine anglais « Harper’s Bazaar » qui a sorti le scoop en offrant sa couverture à l’actrice Lashana Lynch. Coup de tonnerre dans le monde sévèrement « burné » des espions, 007 deviendra le matricule d’une femme noire dans le nouvel opus de James Bond, « Mourir peut attendre », dont la sortie en salle ne cesse d’être repoussée pour cause de pandémie. Il faudra donc attendre avril 2021 (si tout va bien) pour connaître enfin les détails de ce rebondissement qui a de quoi nous faire lâcher notre pot de pop-corn. Selon la presse anglo-saxonne, dans ce vingt-cinquième volet de la franchise, l’espionne Nomi (à qui il manque un nom de famille) héritera du célèbre…

3 min.
le gout de l’autre

Dans un premier livre bouleversant, Èglantine Èméyé racontait son combat pour Samy, son fils autiste. Elle publie aujourd’hui « Tous tes mots dans ma tête » (éd. Robert Laffont), un dialogue imaginaire poignant entre celui-ci, âgé de 12 ans, et Mohammed, un jeune réfugié irakien qu’elle a hébergé. ELLE. D’abord, comment va Samy ? Dans votre nouveau livre, on sent une forme d’apaisement… ÈGLANTINE ÉMÉYÉ. Il est dans une bonne période, avec toujours des hauts et des bas. La décision difficile de le faire vivre ailleurs qu’à la maison, trop stressante pour lui, a changé énormément de choses. Il a d’abord passé cinq ans dans un hôpital, une structure plus adaptée à ses besoins. Depuis le début de l’année, il est dans un établissement où il a enfin sa chambre. Je constate…

2 min.
the young pope

ELLE. C’est la première fois qu’un souverain pontife se prononce en faveur de l’union civile entre personnes du même sexe. Cette déclaration est-elle un acte fondateur pour l’Église catholique ? FRÉDÉRIC MARTEL. Ça a toujours été l’opinion du pape François. Il l’a montré sur le terrain lorsqu’il était archevêque de Buenos Aires. À Rome, il avait passé en 2016 un pacte secret avec Matteo Renzi, alors président du Conseil italien, afin de le laisser mettre en place les unions civiles, à condition qu’il n’y ait pas d’adoption ou de mariage. Ce qui est nouveau, à la faveur de ce film, c’est que cette parole devient publique. Elle n’implique pas pour autant un changement de doctrine, et, à ce stade, on ne peut donc rien conclure. Il s’agit d’une parole de reconnaissance…