EXPLOREMY LIBRARY
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Science
Les Cahiers de Science & VieLes Cahiers de Science & Vie

Les Cahiers de Science & Vie

No. 189

Tous les deux mois, Les Cahiers de Science & Vie vous proposent 100 pages d'histoire des civilisations anciennes.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Societe Mondadori Magazines France
Read Morekeyboard_arrow_down
SPECIAL: Obtenez 2 ans pour le prix d'un
BUY ISSUE
R83,21
SUBSCRIBE
R558,77
16 Issues

IN THIS ISSUE

access_time2 min.
l’empire de fleurs et de sang

Le 8 novembre 1519, Hernan Cortés rencontrait Moctezuma Xocoyotzin. Un face à face entre un marquis roué et le souverain d’un autre monde, inédit dans l’histoire, qui se mua en raz-de-marée culturel dont l’impact se fait toujours sentir. Si on en saisit généralement mal l’ampleur, on ignore plus encore la réalité qui fut celle des « vaincus » – les Aztèques. Sur ce peuple paradoxal, on a pourtant tout entendu. Barbares sans finesse, sauvages qui sacrifient les leurs par dizaines de milliers. « Romains du Nouveau Monde » quand les Mayas en auraient été les « Grecs », pour signifier qu’ils n’étaient que des continuateurs sans imagination, remarquables seulement par cet empire qu’ils surent étirer d’un océan à l’autre en quelques décennies. Leur art était grossier, leur écriture n’en était pas…

access_time3 min.
une nappe comme ultime vestige de la royale garde-robe d’elizabeth ire ?

Du fastueux cabinet de la reine Elizabeth Ire (1533-1603), seuls quelques-uns des accessoires, tels ses gants ou ses bottes d’équitation, nous sont parvenus. Mais de ses robes – elle en aurait possédé plus de 2000 –, il ne reste rien… Certaines, dit-on, furent détruites par Oliver Cromwell à son arrivée au pouvoir, les autres, sans doute la majorité, furent offertes ou vendues du fait de leur énorme valeur. C’est en tout cas ce qu’on a longtemps pensé… avant qu’une nappe d’autel fort richement brodée, et pieusement conservée dans une petite église d’Hertfordshire au nord de Londres, n’attire l’œil expert d’Eleri Lynn, conservatrice de la collection des costumes royaux au Hampton Court Palace : « L’église se trouvait dans la ville natale de la première gouvernante de la reine, Blanche Parry……

access_time2 min.
le cadeau souvenir existait à la rome antique

Les petites attentions entretiennent, dit-on, l’amitié… Ce dicton pourrait avoir deux mille ans si l’on se fie à une découverte récente faite à la City ! Au cœur de la Londres romaine, dans le quartier du siège de Bloomberg, l’équipe du Museum of London Archaeology (Mola) a fait une trouvaille étonnante : une décharge de 70 apr. J.-C., qui cachait quelque deux cents stylets de métal et autres tablettes de cire. Si les textes de ces dernières offrent un aperçu de la vie antique, un des stylets a attiré l’attention des archéologues – pourtant « un objet fréquent sur les sites urbains », indique Michael Marshall, du Mola. Car de façon peu banale, celui-ci portait une inscription sur ses quatre faces : « C’est le premier stylet romain gravé découvert…

access_time2 min.
humez le parfum de cléopâtre

De la myrrhe, cette résine aromatique extraite du balsamier originaire de la péninsule Arabique et de la Corne de l’Afrique, de la cardamome, de l’huile d’olive verte, une pointe de cannelle… Voilà peut-être les ingrédients de la légendaire fragrance de Cléopâtre! Ce sont en tout cas eux qui ont été identifiés au fond d’amphores et de bouteilles en verre qui sommeillaient dans un atelier de fabrication de parfums du IIIe siècle avant notre ère, découvert en 2012 par l’équipe de Robert Littman et Jay Silverstein (université de Hawaii) à Thmuis (Tell Timai), en Basse-Égypte. Cette ancienne cité portuaire et sa voisine Mendès, à laquelle elle a succédé en tant que capitale de la région, étaient connues pour avoir abrité les plus célèbres parfumeurs du monde antique. « Nous avons mis…

access_time1 min.
à la guerre comme à la parade

La tombe du guerrier mise au jour en 2008 à North Bersted (Sussex, Angleterre), à l’occasion d’aménagements immobiliers, livre enfin ses secrets. Après douze ans d’analyses et d’examens en tout genre, archéologues et experts britanniques appelés à son chevet sont formels : le corps est celui d’un homme de la fin de l’âge du fer, aux environs de 50 avant notre ère. « Il est mort à la quarantaine d’une cause inconnue. Manifestement usé par une vie difficile, il ne présente toutefois aucune trace squelettique de blessure traumatique ni d’infection grave », précise Melanie Giles, de l’université de Manchester (Angleterre), qui a participé à l’étude. À l’évidence, le défunt n’était pas un guerrier quelconque comme l’atteste l’incroyable mobilier funéraire retrouvé à ses côtés : trois jarres en céramique disposées à…

access_time2 min.
un galet gravé plus vieux calendrier lunaire ?

En 2007, Fabio Altamura, alors jeune étudiant, fait une découverte étonnante en pleine promenade dominicale. Au milieu d’un chemin peu fréquenté dans les collines Alban, au sud de Rome, une petite pierre singulière retient son attention : un galet d’une centaine de grammes et d’une dizaine de centimètres, à la forme allongée et aux parois lisses (ci-dessus), d’une composition qui semblait distincte de celle des roches de la région… Aujourd’hui, Fabio Altamura, devenu chercheur au département des Antiquités de l’université Sapienza de Rome, publie une étude intégralement consacrée à sa trouvaille. Car il semble qu’il ait eu le coup d’oeil ! Cette petite pierre pourrait être le plus ancien calendrier lunaire retrouvé à ce jour, avec un âge estimé à plus de 10 000 ans. « On trouve sur cette…

help