EXPLOREMY LIBRARY
Science
Les Cahiers de Science & Vie

Les Cahiers de Science & Vie No. 177

Tous les deux mois, Les Cahiers de Science & Vie vous proposent 100 pages d'histoire des civilisations anciennes.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Reworld Media Magazines
Frequency:
Bimonthly
Read More
BUY ISSUE
R 102,54
SUBSCRIBE
R 688,59
8 Issues

in this issue

2 min.
au fil de la langue

Aujourd’hui que la langue semble commencer à se corrompre et qu’on s’étudie à parler un jargon ridicule… » Qui exprime ces regrets ? Un académicien ronchon ? Un Jean Dutourd, un Maurice Druon ? Mais non : ces phrases naissent sous la plume élégante et racée de François-Marie Arouet, dit Voltaire. Pour lui, la vraie langue classique, celle de Racine et de Boileau, est déjà en train de se perdre. Et cette hantise du délitement se retrouve dans toute l’histoire du français. Nous vivons dans un drôle de pays qui craint de perdre son âme si l’on bouscule un seul de ses accents circonflexes. Pourquoi cette hantise récurrente d’une langue en train de se corrompre ? Essayons de nous reporter en pensée dans le contexte du XVI -XVII siècle. La France…

3 min.
le chantier du métro révèle les trésors enfouis de rome

Initiée en 2007, la construction de la ligne C du métro est non seulement une aubaine pour les 2,8 millions de Romains qui souffrent quotidiennement d’un infernal trafic automobile… mais aussi pour les archéologues, qui ont accueilli l’annonce de ces travaux comme une bénédiction. En effet, comme toutes les villes anciennes, Rome, fondée au VIII siècle avant notre ère, a vu chaque nouvelle génération s’installer littéralement un étage au-dessus de la précédente. Résultat : la ville ressemble aujourd’hui à un gigantesque plat de lasagnes, dont chaque couche témoigne d’une période historique différente. Tout chantier engagé sous les pavés de la ville aux Sept Collines est donc assuré de découvertes inestimables! Alors pensez donc, toute une ligne de métro souterrain… LA CASERNE DES SERVICES SECRETS Dix ans plus tard, les résultats ont comblé…

1 min.
les premiers dés étaient pipés !

Le dé a-t-il toujours fait le jeu du hasard? En os, en argile ou en métal, dotés parfois de plus de six faces et souvent biscornus… les dés ont longtemps été loin du cube parfait aux angles polis qu’on connaît aujourd’hui! Quant à la répartition des points sur chacune de leurs faces, une quinzaine de configurations différentes ont coexisté. Quels impacts avaient ces différences sur le jeu? Deux anthropologues américains ont pu le mesurer en analysant plus d’une centaine d’exemplaires européens, datés de l’Antiquité jusqu’à la fin du Moyen Âge. « Il n’y avait en fait pas d’attention particulière apportée à leur confection, car on considérait que les résultats obtenus étaient l’expression de la volonté des dieux », avance Jelmer Eerkens, l’un des auteurs. Ce n’est qu’à partir de 1450,…

2 min.
le tatouage a plus de 5 000 ans

Qui furent les premiers adeptes du tatouage ? Ötzi, le fameux homme des glaces vieux de 5 300 ans, détenait jusqu’à présent le titre du plus ancien tatoué. Mais une nouvelle analyse réalisée sur les momies naturelles de Gebelein – un homme et une femme de la période prédynastique égyptienne conservés au British Museum, à Londres – vient de prouver qu’à peu près à la même époque, le tatouage se pratiquait aussi en Égypte. « C’est un millénaire plus tôt que les autres tatouages africains qu’on connaissait déjà », souligne le conservateur Daniel Antoine. Et contrairement au corps d’Ötzi orné de lignes, l’homme de Gebelein arbore déjà des dessins figuratifs inédits. Quant à sa voisine, elle est la plus ancienne femme tatouée connue ! Marques religieuses, de pouvoir, de virilité ou…

2 min.
oxford : avec ses premiers élèves

Des érudits besogneux mais bons vivants ! Les fouilles des vestiges du monastère franciscain de Greyfriards, haut lieu d’étude construit en 1224, viennent de dévoiler tout un pan de la vie quotidienne des premiers étudiants d’Oxford. « Son dynamisme académique poussa l’ordre monacal, qui se dédiait traditionnellement à l’enseignement, à fonder en périphérie de la ville un prieuré », souligne Julian Munby, qui a participé aux excavations. Les archéologues ont exhumé la panoplie complète de l’universitaire de la fin du Moyen Âge : des stylets, des marque-pages, des aiguilles servant à confectionner des reliures en parchemin, des lampes à huile, du matériel d’alchimie, dont un récipient contenant du mercure… « Les centaines d’objets que nous avons trouvés révèlent, avec un niveau de détail remarquable, la façon dont les étudiants et…

2 min.
royaume nubien, au confluent des cultures

Longtemps méconnue, la civilisation méroïtique est désormais sous le feu des projecteurs. La mission archéologique française dans l’antique nécropole nubienne de Sedeinga, au Soudan, a révélé une série de découvertes exceptionnelles. « Nous avons mis au jour de nombreux éléments de chapelles décorés ou inscrits et d’objets liés au culte funéraire : des stèles, des tables d’offrandes, des fragments de statues… », explique Vincent Francigny, codirecteur des fouilles. Relancées en 2009, celles-ci s’annoncent de longue haleine. La zone étudiée abrite en effet les vestiges d’au moins 80 pyramides de briques et de plus d’une centaine de tombes; mais la nécropole, qui couvre plus de 25 hectares, recèle encore des centaines de monuments et des milliers d’inhumations datant des royaumes de Napata (656-270 av. J.-C.), célèbre pour ses pharaons noirs, et…