EXPLOREMY LIBRARY
Science
Les Cahiers de Science & Vie

Les Cahiers de Science & Vie Fevrier 2016

Tous les deux mois, Les Cahiers de Science & Vie vous proposent 100 pages d'histoire des civilisations anciennes.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Reworld Media Magazines
Frequency:
Bimonthly
Read More
BUY ISSUE
R 102,54
SUBSCRIBE
R 688,59
8 Issues

in this issue

2 min.
allégorie vivante

Il y a plus de vingt-trois siècles, Platon a raconté dans deux dialogues, le Timé et le Critias, la cosmogonie, l’organisation politique, la géographie et la topologie d’un État maître des mers et conquérant, jouissant d’une civilisation raffinée et comblée par les infinies richesses de son sol. Mais en proie à un orgueil sans mesure, l’Atlantide aurait été, en pleine bataille contre Athènes, 9 000 ans avant J.-C., victime d’un formidable cataclysme qui la fit en un jour et une nuit disparaître à jamais dans les flots. Pour les exégètes du philosophe, Platon a seulement voulu tendre aux Athéniens un miroir inversé pour critiquer à mots couverts les ambitions hégémoniques de leur cité. Si les premiers concernés semblent avoir compris le message, le statut indécis du récit de Critias – affirmé…

3 min.
le galion qui valait 3 milliards

Le 4 décembre dernier, le mythe de l’Eldorado faisait son retour dans l’imaginaire collectif… Le président colombien, Juan Manuel Santos, et Ernesto Montenegro, de l’Institut colombien d’anthropologie et d’histoire (ICANH), annonçaient la découverte de ce qui pourrait être le plus important trésor englouti au monde : le galion espagnol San José avec sa fabuleuse cargaison d’or et d’argent, perdu le 8 juin 1708 sous le feu des canons anglais. Le graal des chercheurs d’épaves, jusque-là introuvable. En pleine guerre de succession espagnole, le navire et son escorte devaient rapporter des Amériques de quoi financer les dépenses du roi Philippe V – il fut coulé au large de la Carthagène des Indes, près de la péninsule de Baru, par l’officier britannique Charles Wager. Le capitaine de la Royal Navy se désola…

2 min.
angkor a encore de la réserve

Depuis la redécouverte du site d’Angkor, il y a un siècle et demi, les archéologues se sont surtout concentrés sur l’étude des vestiges du temple monumental d’Angkor Wat, dont la construction au XII siècle témoigne de l’apogée de l’Empire khmer. Mais depuis une quinzaine d’années, ce sont des traces de construction plus petites, invisibles à l’œil nu et identifiées dans l’enceinte du temple grâce à des technologies de détection pointues, qui intriguent les chercheurs. Deux nouvelles technologies, le géoradar et le Lidar (voir p. 14), ont permis à l’équipe internationale du Greater Angkor Project de repérer la présence de tours inconnues près du pavillon d’entrée du temple, d’un ensemble d’environ trois cents bassins dans l’enceinte, mais aussi de trous dans le sol suggérant l’existence de résidences disparues. Des indices d’aménagement précieux,…

1 min.
un dessin de village vieux de 14 000 ans

Ce sont 7 demi-cercles hachurés, à peine visibles sur un schiste gris de 18 cm de long trouvé à Molí del Salt, un abri rocheux préhistorique du nord-est de l’Espagne… Anecdotique en apparence, il pourrait s’agir, pour l’archéologue Marcos García-Diez (université du Pays basque) et l’historien Manuel Vaquero (université de Tarragone), de la première représentation d’un camp humain, vieille de près de 14 000 ans ! Nos prédécesseurs du Paléolithique faisaient la part belle aux animaux, au symbolisme dans leurs dessins… mais restaient discrets sur leur lieu de vie. Jusqu’à cette gravure inhabituelle : « L’analyse des motifs et du contexte archéologique à Molí del Salt suggère qu’il s’agit de la représentation réaliste d’un campement de chasseurs-cueilleurs » notent les spécialistes, soulignant que ce camp pouvait avoir bordé la rivière…

2 min.
des milliers de crânes enfouis dans l’ancienne capitale aztèque

Avant l’arrivée des Espagnols, Mexico s’appelait Tenochtitlan et était la capitale des puissants et redoutés Aztèques. Détruite par les conquistadors, la cité n’existe plus que dans les codex et sous la forme de ruines éparses dans son avatar moderne. Surgissant il y a peu du sous-sol d’une ancienne maison coloniale au 24, rue du Guatemala, à proximité immédiate de l’ancien Grand Temple, ce sont les vestiges d’un des édifices les plus emblématiques de l’ancienne Tenochtitlan qui sont actuellement fouillés : les fondations du Huey Tzompantli, immense râtelier portant au temps de sa terrible splendeur des milliers de crânes ! Connu par des textes espagnols et aztèques, ce Tzompantli (le plus important des sept que comptait la ville) n’avait jamais été localisé, d’où l’intérêt des archéologues du Projet d’archéologie urbaine (PAU)…

1 min.
sur le disque de phaïstos, un hymne à astarté ?

En 1908, un petit disque d’argile de 16 cm de diamètre couvert de signes inconnus était retrouvé dans le palais de Phaïstos, sur la colline du même nom, en Crète. Depuis, les controverses à son sujet n’ont pas cessé… S’agit-il d’un faux ? Quel âge a-t-il ? De quoi s’agit-il : d’une malédiction, du plateau d’un jeu, d’un almanach ? La plupart des archéologues sont aujourd’hui d’accord sur une datation de 3 700 ans de ce drôle d’objet, mais son sens reste incertain. Après six ans de travail, le linguiste Gareth Owens affine actuellement une nouvelle hypothèse : « Je pense que le disque de Phaïstos est un hymne à Astarté, déesse de l’amour » – mais aussi de la guerre, originaire d’Orient ; elle serait ici honorée avec une…