EXPLOREMY LIBRARY
Science
Les Cahiers de Science & Vie

Les Cahiers de Science & Vie No. 167

Tous les deux mois, Les Cahiers de Science & Vie vous proposent 100 pages d'histoire des civilisations anciennes.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Reworld Media Magazines
Frequency:
Bimonthly
Read More
BUY ISSUE
R 102,54
SUBSCRIBE
R 688,59
8 Issues

in this issue

1 min.
l’inventaire du monde

Le philosophe antique Anacharsis distinguait trois sortes d’hommes, « les vivants, les morts, et ceux qui vont sur la mer ». Jolie formule pour dire les périls constants qui attendent ceux qui s’aventurent hors de la terre ferme. De fait, l’histoire de l’exploration maritime, à laquelle nous consacrons ce numéro, abonde en épopées funestes, navires fracassés et équipages fantômes, exsangues et décharnés. Longtemps, du reste, à l’exception remarquable des peuples océaniens qui se lancèrent dans le Pacifique il y a 60 000 ans, le grand large resta hors d’atteinte. Atlantique, Pacifique, même combat : des immensités vénéneuses, peuplées de monstres et de mythes, « mers des ténèbres », selon le mot des Arabes. Lorsque Pythéas mit un pied dans l’océan jusqu’en Islande, alors que la plupart des Grecs se cantonnaient…

3 min.
l’histoire du cheval esquissée en technicolor

Fier destrier, vif pur-sang, puissant cheval de trait… La silhouette du cheval est marquée par la longue histoire que nous partageons avec cet animal, depuis les prémices de sa domestication dans des plaines kazakhes, il y a près de 6 000 ans. Nous l’avons en effet sculptée et diversifiée par des jeux de sélection – ce qui racontait incidemment les rôles et usages que nous donnions à notre plus belle conquête. Mais il est une autre caractéristique qui avait beaucoup à dire et qui était jusque-là passée sous les radars des scientifiques : la couleur des robes équines. « C’est pourtant l’un des traits physiques, ou phénotypes, les plus visibles chez les animaux domestiques, s’amuse le généticien Arne Ludwig. Et chez les chevaux, les couleurs sont particulièrement nombreuses et faciles…

2 min.
une barque funéraire pour sésostris iii

L’ensemble funéraire du pharaon Sésostris III, qui régna au Moyen Empire de 1879 à 1842 avant notre ère (XII dynastie), continue de surprendre les chercheurs, plus de dix ans après le début des fouilles menées sur le site d’Abydos. Cette fois, l’équipe de l’université américaine de Pennsylvanie s’est penchée sur un curieux édifice souterrain situé à une soixantaine de mètres de l’enceinte du tombeau pharaonique – identifié par l’égyptologue britannique Arthur Weigall il y a un siècle, mais jamais exploré. Une intrigante chambre voûtée de 20 mètres de long a finalement surgi des sables en 2014. Un sol de forme arrondie, quelques planches de bois, mais surtout la présence, sur les murs, de 120 dessins de vaisseaux sont pour les chercheurs autant de preuves qu’il s’agit du tombeau… d’un bateau.…

1 min.
400 ans et toutes ses dents !

L ancêtre du dentiste n’était pas qu’un arracheur de dents… Les prothèses étrusques de plus de 2 500 ans ou les écrits des premiers chirurgiens modernes, tel Ambroise Paré au XVI siècle, en témoignent : on sait depuis bien longtemps remplacer, avec des postiches en os ou en ivoire, les dents perdues. Mais pour la paléopathologiste Simona Minozzi, le bridge du début du XV siècle découvert à Lucques, dans le caveau de la riche famille toscane des Guinigi, est une prouesse technique exceptionnelle… Et étrange, puisque fabriqué à l’aide de cinq dents (humaines) provenant de différents propriétaires. Ces dents ont été incisées au niveau de leur racine pour qu’une mince ligature en or, qui constitue la structure de la prothèse, y soit insérée puis fixée avec des agrafes en métal…

2 min.
découverte d’une boîte à outils viking

Et si l’histoire du Danemark nous était aussi contée par une… boîte à outils? La découverte de 14 outils en métal enterrés à l’entrée de la forteresse viking de Borgring, mystérieux édifice du X siècle situé sur l’île de Zélande, pourrait en tout cas faire avancer à grands pas notre connaissance du passé médiéval danois, à l’époque de la formation de cette nation et de sa christianisation, sous le règne de Harald à la Dent Bleue. « C’est une découverte très particulière, souligne Nanna Holm, la conservatrice du Danish Castle Center, qui a mené en 2015 les fouilles sur le site. Des outils métalliques datant de cette époque, il n’y en a qu’une petite dizaine dans toute la Scandinavie. Et ce sont, la plupart du temps, des offrandes, cadeaux offerts…

2 min.
de latransmission des connaissances au paléolithique

L’industrie lithique, cet art de la pierre taillée, est indissociablement liée au paléolithique – période qui s’étire de l’aube de notre espèce, il y a près de 200 000 ans, jusqu’à l’avènement du néolithique. Longtemps dédaignée, cette technologie est aujourd’hui ardemment étudiée par les préhistoriens qui redécouvrent la technicité des gestes, leur précision et le savoir-faire qu’elle exige… Mais de ce qui entoure ce geste brut, bien peu était connu: d’où l’idée d’Olivia Rivero de traquer les traces témoignant de l’apprentissage même, des différences entre maîtres et apprentis, etc. La préhistorienne de l’université de Cantabrie (Espagne) s’est ainsi attelée au décryptage de 280 pièces gravées en pierre, bois de cerf, os ou ivoire venant de 7 sites de la Cantabrie espagnole et des Pyrénées françaises – Isturitz, le Mas-d’Azil, Las…