EXPLOREMY LIBRARY
Science
Les Cahiers de Science & Vie

Les Cahiers de Science & Vie Octobre 2015

Tous les deux mois, Les Cahiers de Science & Vie vous proposent 100 pages d'histoire des civilisations anciennes.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Reworld Media Magazines
Frequency:
Bimonthly
Read More
BUY ISSUE
R 102,54
SUBSCRIBE
R 688,59
8 Issues

in this issue

2 min.
polyphonie biblique

Qui a écrit la Bible ? Pour quelles raisons ? Et quand a-t-elle pris sa forme définitive ? Depuis une vingtaine d’années, l’exégèse biblique progresse à pas de géant. Régulièrement surgissent de nouvelles hypothèses sur la formation, la composition, la fixation du texte. Les découvertes archéologiques récentes, ainsi que le déchiffrement progressif des manuscrits de Qumrân ont donné un puissant élan à la recherche. Il faut dire que celle-ci emploie désormais tous les moyens modernes à sa disposition. Dans ce numéro, on verra comment certains scientifiques sont capables de modéliser informatiquement le style d’écriture particulier des scribes dont nous possédons les copies. On ne sait rien de la vie de ces gens, mais on connaît les subtiles inflexions avec lesquelles, il y a plus de 2 000 ans, ils tracèrent sur le…

2 min.
les momies animales, une arnaque antique ?

Un tiers des momies animales égyptiennes est vide. À la place de l’animal attendu, chat, chien, oiseau, crocodile… elles contiennent des végétaux, de la boue, du lin, des coquilles d’œufs, ou des plumes. C’est la conclusion d’une étude menée par le musée et l’université de Manchester, au cours de laquelle ont été scannées 800 d’entre elles. Un autre tiers ne contenait que des fragments de l’animal représenté ; seul un troisième tiers renfermait l’animal entier. Près de 70 millions d’animaux auraient été momifiés dans l’Égypte antique, afin de servir d’offrandes religieuses, ce qui a donné lieu à un élevage quasi industriel de certaines espèces. Déposer la momie d’un chat dans une tombe permettait au défunt de se rapprocher du dieu zoomorphe. Si les scientifiques savaient depuis longtemps que certaines momies…

3 min.
arles : une villa digne de pompéi

Tout commence par un débroussaillage du site de la Verrerie, dans le quartier de Trinquetaille, sur la rive droite d’Arles… Fouillée au début des années 1980, la zone à demi abandonnée avait révélé de superbes mosaïques trahissant la présence de maisons du II siècle de notre ère. Les pièces maîtresses avaient été installées en bonne place au musée d’Arles, puis plus rien : les archéologues n’y étaient jamais revenus… Jusqu’à l’année dernière. « La découverte s’est faite presque par hasard, se rappelle Julien Bois-lève, archéologue à l’Inrap et coresponsable des fouilles avec Marie-Pierre Rothé, du musée départemental Arles antique. Nous venions compléter nos données, et nous tombons sur un profond remblai ancien » : soit 1,40 m de débris, protégeant les murs peints d’une demeure remontant cette fois au I siècle…

1 min.
des catholiques chez les premiers colons d’amérique ?

Sous le cœur de la plus vieille église protestante d’Amérique, l’église de Jamestown (Virginie), les archéologues ont exhumé quatre squelettes humains vieux de quatre cents ans. Et pas n’importe lesquels: ceux des tout premiers colons britanniques du Nouveau Monde, qui débarquèrent le 14 mai 1607 près de la baie de Chesapeake, pour établir la première colonie britannique permanente des Amériques. Le chevalier sir Ferdinando Wainman, le révérend Richard Hunt, les capitaines William West et Gabriel Archer. Tous appartenaient à l’élite. Tous sont morts de maladies, sauf West, qui fut tué par les Powhatans, tribu indienne de la célèbre Pocahontas. « Ces hommes font partie des fondateurs de l’Amérique anglaise. Ils ont contribué à la survie de la première colonie à une période où la famine, les attaques des Indiens et…

1 min.
le plus vieux coran?

La bibliothèque de l’université de Birmingham (Grande-Bretagne) détenait, sans le savoir, des fragments de l’un des plus vieux exemplaires connus du Coran. Deux feuilles de parchemin — associées par erreur à un manuscrit plus récent — ont été datées à l’aide de la technique du carbone 14. Elles remonteraient à une période comprise entre 568 et 645, ce qui ferait de l’auteur du parchemin un contemporain de Mahomet (570-632). Ces feuillets appartiendraient donc à l’un des tout premiers exemplaires du Coran. Ce résultat ne devrait pas faire l’unanimité chez les spécialistes de l’islam. Les parchemins datés proviennent d’un même manuscrit, le Codex Parisino-petropolitanus, conservé à la Bibliothèque nationale de France. Selon une analyse paléographique réalisée par François Déroche, du Collège de France, le codex remonterait au troisième quart du VII siècle,…

7 min.
l’armée de terre cuite se dévoile

L’armée du premier empereur de Chine gagne, irrésistiblement, de nouveaux soldats. Les fouilles sur le site du mausolée de Qin Shi Huang ont en effet repris de plus belle à Lintong, dans la banlieue de Xi’an. La fabrication de cette armée, destinée à défendre la dernière demeure de celui qui unifia la Chine, en 221 av. J.-C., avait débuté peu de temps après sa montée sur le trône, en 247 av. J.-C. L’équipe des archéologues du musée du mausolée opère, depuis 2009 et après plus de vingt années de pause, dans les deux principales fosses. La première phase de fouilles, entreprise à la découverte du site par des paysans en 1974 et arrêtées en 1984, avait mis au jour 1 087 soldats. La deuxième phase, initiée en 1985, fut rapidement suspendue…